Notre voyage au Vietnam : Conseils et astuces

Envie d’évasion et d’exotisme ? Avez-vous quelques minutes dans votre journée pour une petite escapade en Asie du Sud-Est ? Alors, partons faire un tour d’horizon au Vietnam! Je vous invite à découvrir notre très beau séjour de 10 jours dans le nord du pays, à Hanoi, la baie d’Ha Long et Sapa.

Ayant déjà visité l’Asie plusieurs fois, c’était ma première fois au Vietnam. Je me suis demandé ce qui pouvait être différent de ses pays voisins puisque j’avais déjà visité la Thaïlande et le Cambodge. Et bien j’en suis revenue agréablement surprise! C’est effectivement un pays qui se développe de plus en plus économiquement et notamment grâce au tourisme, il en devient très populaire à visiter par son histoire et son paysage naturel.

Pourquoi juste le nord du Vietnam ?

C’est quand même un pays assez grand avec une superficie de 330 967 km2 (selon Wikipedia) et voyager du nord au sud en passant par le centre, on prend soit l’avion, le train de nuit ou le bus. Alors par manque de temps, car nous avions un autre voyage de prévu après le Vietnam, nous avons décidé de rester dans le nord et de profiter pleinement de cette région. Nous ne pouvons donc pas comparer le nord au reste du pays, mais voici notre récit.

Hanoi

Nous avons atterri à Hanoi, la capitale du Vietnam. La ville a une histoire très riche mais aussi récente avec la guerre du Vietnam, qui est arrivée il n’y a que quelques décennies (de 1955 à 1975). Leurs musées, rues, bâtiments regorgent encore de son passé qu’il ne faut pas oublier. Son architecture et ses habitants font d’elle une ville unique en son genre. Pour nous y rendre, nous avons fait une escale à Tokyo avant d’arriver à Hanoi avec la compagnie Vietjet Air. Deux conseils que je recommande fortement si vous voyagez avec Vietjet :

1. Si votre pays doit avoir un visa d’entrée au Vietnam, la compagnie ne vous laissera pas embarquer dans l’avion si vous n’avez pas votre visa. Vous pouvez avoir un visa express en 15 minutes sur le site de l’ambassade du Vietnam mais cela vous coûtera très cher.

2. Votre valise de cabine ne doit pas peser plus que 7 kg et ils vérifient à l’enregistrement. Il est recommandé de l’enregistrer en ligne si vous pensez que votre bagage dépasse ce poids, car à l’aéroport ils peuvent vous faire payer 2 à 3 fois plus que le prix en ligne.

Finalement arrivés à Hanoi, ce qui nous a incroyablement surpris c’est la circulation impressionnante avec des scooters partout et quelques voitures. Je n’avais jamais vu une circulation aussi abondante et bordélique! Rangez votre code de la route, il n’y en a pas là-bas! Traverser les rues était un challenge, mais finalement on s’aperçoit assez vite que même si les motocyclistes arrivent à toute vitesse ils ne vous percuteront pas, ils vont klaxonner pour vous avertir. C’est tout simplement leur mode de vie!

Les scooters de Hanoi
Les scooters de Hanoi

Le transport de l’aéroport de Hanoi Nội Bài

Nous avons eu/vu/lu tellement de mauvais commentaires au sujet des taxis et des transports à Hanoi depuis l’aéroport que nous avons été sur nos gardes et avons pris un mini van avec plusieurs voyageurs, ce qui permettait de séparer les coûts et c’était rassurant de voir d’autres touristes, qui eux aussi étaient sur leur garde. Nous avons donc payé pour 2 personnes, 10$ jusqu’à notre hôtel.

Il y a également des bus très économiques que vous pouvez prendre, comme le bus 86 qui va au centre-ville, mais nous ne l’avons pas essayé. Avec la fatigue, les valises, la chaleur, nous préférions donner l’adresse de l’hôtel au chauffeur pour qu’il nous dépose à l’hôtel même. Le trajet peut prendre 40 à 50 minutes de l’aéroport au centre, dépendamment du trafic.

Autre moyen de transport qui vous permet de connaitre le prix d’avance et d’éviter les arnaques serait avec l’application Grab. Il n’y pas de Uber au Vietnam, mais avec Grab, vous pouvez commander votre voiture et le prix indiqué sur l’application sera le prix à payer au chauffeur en argent comptant.

Où dormir à Hanoi ?

Il y a plusieurs quartiers à Hanoi, avec au nord le quartier bourgeois, à l’est le quartier français, à l’ouest le quartier des monuments et musées. Nous avons séjourné dans le quartier de la Vieille Ville (ou Vieux Quartier) au bord du lac Hoan Kiem, qui est un lac emblématique que nous avons visité afin d’en découvrir la fameuse histoire de l’épée restituée et de la tortue. Nous avons continué jusqu’au temple Ngoc Son situé sur un îlot au milieu du lac, qui fut bien agréable à visiter, surtout quand le reste de Hanoi grouille de monde et de circulation abondante, une pause au temple au calme peut faire du bien. L’entrée est payante, mais elle ne vous coûtera que 30,000 VDN (Dong vietnamien) soit 1,72 CAD soit 1,50 €. Pas loin, vous avez le quartier des 36 corporations qui réunit les types de professions par rue. Par exemple, la rue des tissues, la rue des éventails ou la rue des cordonniers. Un quartier très divertissant et animé avec un mélange de leur passé et la modernité de la ville.

Nous sommes restés au Little Hanoi 2 à l’ouest du lac Hoan Kiem, très bien situé. La rue en face est agréable à marcher avec une vue sur le lac. L’hôtel est abordable puisqu’il est aussi considéré comme un hostel, il offre le petit déjeuner et le personnel est bien sympathique. Le seul problème était les travaux très bruyants le matin, puisqu’un autre hôtel se construisait juste en face. Mais ils ont été aimables de nous faire changer de chambre et d’hôtel vers un établissement partenaire, toujours dans le Vieux Quartier. C’était sans frais, avec le transport inclus entre les deux hôtels.

Où manger à Hanoi ?

Notre restaurant coup de cœur était : Hong Hoai situé au 20 bát dàn, au nord du lac Hoan Kiem. Parce qu’on y mange vraiment bien à un prix plus que raisonnable, pour quelques dollars seulement. Nous avons pris les spécialités vietnamiennes, une soupe phó et un plat typique qui s’appelle le ban xao. Il y a aussi des plats végétariens et des boissons fraîches, comme la noix de coco que j’ai pris. Un vrai délice !

Hong Hoai - Soupe Phó et Ban Xao
Hong Hoai – Soupe Phó et Ban Xao

Un restaurant avec un joli décor et d’aussi bons plats à savourer :  nous nommons Highway4 sur la rue Bat Su. Des lanternes et une ambiance chaleureuse avec une spécialité de la maison, le Catfish Spring Rolls à essayer absolument !

Catfish Spring Rolls de Highway4 - Hanoi Vietnam
Catfish Spring Rolls de Highway4 – Hanoi Vietnam

Il y a aussi le Garden House 2 restaurant qui offre un charmant décor et des plats bien copieux, les portions sont vraiment grandes que je n’ai même pas pu finir. Vous avez plusieurs choix de plats autant pour les végans, intolérants au gluten que pour les amateurs de viandes tolérants à tout 😊

Pour une pause snack et/ou un café sur une terrasse pour admirer les rues abondantes de Hanoi, nous avons aimé le Highland Coffee. Un genre de Starbucks vietnamien, avec un vrai bon café ! La vue surplombe la place Dong Kinh Nghia Thuc.

Hihgland Coffee terrasse - Hanoi
Hihgland Coffee terrasse – Hanoi

Étant une fan du sandwich banh mi, le meilleur que j’ai mangé était au Banh Mi 25 situé au 25 Hàng Cá. Il peut y avoir du monde, surtout si vous mangez sur place, nous l’avons pris à emporter pour que nous puissions visiter la ville et le manger en même temps. Un vrai plaisir pour les papilles !

Nous n’avons pas pris le risque de boire l’eau du robinet, mais je pense que cela va de soi, dans un pays aussi loin et dont notre organisme n’est pas habitué, personne ne le recommanderait. Notre expérience culinaire en générale au Vietnam s’est très bien passée, nous ne sommes pas revenus malades.

La baie d’Ha Long

Connue pour ses roches couvertes de forêts tropicales et ses eaux turquoise, la baie d’Ha Long est un must si vous voyagez au Vietnam. C’est LA croisière à ne pas rater pour découvrir ces magnifiques îles. Il y a plusieurs compagnies de croisières qui proposent toutes à peu près les mêmes activités. C’était notre première expérience sur un bateau de croisière et nous avons voulu nous gâter, alors nous avons pris le 5 étoiles de Doris Cruise pour 3 jours 2 nuits et nous ne l’avons pas regretté. Il vaut vraiment le coup!

Doris Cruise jacuzzi - baie d'Ha Long - Vietnam
Doris Cruise jacuzzi – baie d’Ha Long – Vietnam

Au programme : le matin une voiture ou un van vient vous chercher à Hanoi, à votre hôtel même, si vous résidez dans le Vieux Quartier. C’est environ 2 heures et demie de trajet jusqu’au port Tuan Chau où vous embarquerez sur le bateau.

– Jour 1 : Le lunch est servi avec un verre de bienvenue. Tous les repas sont inclus sauf les boissons alcoolisées, c’est en extra. C’est notre première journée et la météo est magnifique, nous étions au milieu d’une baie avec ses formations naturelle de roches. La vue est d’une beauté fascinante! Dans la région de Cat Ba, nous avons fait du kayak sans guide. Nous devions rester proche du bateau et pouvions aller où bon nous semble. Une super activité pour commencer cette croisière!

Le soir nous pouvions admirer le coucher du soleil, nous avions accès à des jeux de sociétés, il y avait même une activité de pêche au calmar, mais elle n’était pas fructueuse. Un cours de cuisine est aussi offert tous les soirs. Bref, vous ne pouvez pas vous ennuyer.

– Jour 2 : Si vous le souhaitez, vous pouvez vous réveiller aux aurores et participer au cours de Tai Chi. Pour l’activité de la journée, on a dû prendre un plus petit bateau pour nous rendre au village Viet Hai et la plage Van Boi. Au village, nous avons fait du vélo et avons rencontré des locaux, notre guide nous expliquait la culture locale, dont notamment la boisson au serpent! Nous avons ensuite fait du kayak et avons découvert les villages flottants de Lan Ha Bay. Nous ne pouvions pas nous baigner car l’eau n’était pas assez propre, en effet, beaucoup de déchets se sont accumulés, ce qui était assez choquant. Alors, il y a la plage Van Boi qui est plus propre pour se baigner tranquillement. C’était une journée culturelle où on a beaucoup appris sur la vie des locaux qui vivent sur l’eau, mais nous nous sommes aussi beaucoup rapprochés des autres touristes de la croisière durant cette journée. Nous venions du Canada, du Brésil, de France, d’Espagne, d’Allemagne et avions tous à peu près le même âge. Cette rencontre nous a marqué puisque nous sommes restés en contact et sommes devenus amis, certains d’entre eux ont même prévu de nous rendre visite l’année prochaine au Canada.

– Jour 3 : Si vous n’avez pas trop fait la fête la veille et que vous n’avez pas trop la gueule de bois 😊, la dernière journée on nous emmène visiter des grottes sur des bateaux en bambou (enfin ils étaient plus en bois qu’en bambou) sur les eaux calmes de Hang Sang Toi. Une belle escapade qui vous fait découvrir la nature relaxante de ses grottes, une locale ramait le bateau et se laissait aller à chanter en vietnamien. Dépaysement garanti!

Sapa – Vietnam

En route pour aller cette fois-ci au nord-ouest du Vietnam, tout proche de la frontière de la Chine, à Sa Pa. Située dans les montagnes, c’est une ville qui se différencie par ses rizières en terrasse de la vallée de Muong Hoa. Plusieurs ethnies y habitent telles que les Hmong, les Tay et les Dao. Faire des treks au milieu des rizières il n’y a qu’en Asie pour le faire et nous n’avons pas été déçu, sauf pour la météo, mais c’était quand même agréable et beau à découvrir, pour notre toute première fois.

Comment se rendre à Sapa

Nous avons pris le bus avec couchettes qui part tôt de Hanoi, vers 8h du matin et arrive vers 13h à Sapa même, c’était le Inter Bus Line, qui coute entre 10$ et 15$ par trajet. Nous avons pris le billet retour pour qu’il nous dépose à l’aéroport au même prix. Comptez une à deux heures d’écart entre le temps prédit et le temps réel, puisque le bus fait deux arrêts d’environ 30 minutes durant le trajet de 5 à 6 heures de route et ce ne sont pas toujours de belles routes. Le site internet de Baolau nous a beaucoup aidé pour connaitre les différents prix, trajets et compagnies de bus qui allaient jusqu’à Sa Pa.

Nous avons été agréablement surpris du confort de ces autobus, puisque vous pouviez vous coucher et faire une sieste. Il y a même le Wi-Fi gratuit qui marche très bien!

Où dormir à Sapa

Il faut savoir qu’il y a encore quelques années ce n’était que des montagnes avec des villageois qui occupaient Sa Pa, mais aujourd’hui il semblerait que c’est une ville en plein essor où hôtels de luxe, restaurants, karaoké et d’autres commerces poussent comme des champignons. Les habitants eux-mêmes ne reconnaissent plus leur propre ville, qui au fil des années s’est incroyablement développée, encore des chantiers au milieu des rues et du bruit des travaux.

Centre ville de Sapa de nuit - Vietnam
Centre ville de Sapa – Vietnam

Vous pouvez dormir chez l’habitant et il y a beaucoup de « guest house » dans la région, que ce soit en bas des montagnes, en ville, ou dans les montagnes même surplombant les rizières au calme. Pour notre part, comme nous ne savions pas comment était de dormir chez l’habitant, nous avions trouvé un charmant hôtel tout proche de l’arrêt de bus, avec une hôte très gentille. Le Sapa Romance Hotel, très abordable avec le petit déjeuner et d’autres services en extra comme la lessive. C’était bien pratique, puisque nous sommes partis 3 semaines et nous pouvions faire laver les habits à l’hôtel, surtout après des journées de randonnée.

Les treks à Sapa

Entourés de nature au milieu d’arbres de bambous et de villages rustiques et authentiques, nous avons passé 2 jours entiers à faire de la randonnée. Les routes n’étaient pas si boueuses, mais nous avions acheté des chaussures de rando et des manteaux coupe-vent à Hanoi (pour vraiment pas cher) au cas où il pleuvrait, car nous étions au nord du pays dans les montagnes et les températures étaient plus basses qu’en ville. Nous y sommes allés début novembre et il faisait environ 12-15 degrés Celsius dans les montagnes.

– Jour 1 : Nous ne voulions pas réserver notre trek avec une agence de voyage car nous avions entendu beaucoup de commentaires sur les routes touristiques qu’elles prenaient toutes, alors nous avons été guidés par une locale du village Dao. Elle nous a été recommandée par la réceptionniste de notre hôtel à Hanoi, dont sa ville natale était Sa Pa. Nous voulions éviter la foule des touristes en passant par un chemin différent et nous avions bien eu raison, car nous étions enfin seuls sur la route au calme avec notre guide et lui avions posé pleins de questions sur sa culture afin de nous imprégner de cette expérience locale. Elle parlait très bien anglais et était accompagnée de sa sœur. Elle a appris l’anglais sans être allée à l’école mais juste en le pratiquant avec les touristes de la ville.

Notre randonnée s’est faite depuis Sa Pa jusqu’à Hang Đá et avions continué à Hầu Thào, c’est à peu près 6 heures de marche avec des routes qui montent et qui descendent. C’était un bel exercice au milieu de magnifiques paysages surplombant les belles rizières et des rencontres avec des villageois.

Nos guides du Village Dao - Sapa
Nos guides du Village Dao – Sapa

Malgré la beauté des lieux, il est vrai que ces villages sont habités par des minorités ethniques qui ont vu la montée des touristes ces dernières années et qui en profitent pour demander de l’argent ou d’acheter leur bracelets, sacs et produits qu’ils font à la main. Il vaut mieux dire non tout de suite et les ignorer car ils peuvent vous harceler, adultes comme enfants. Ne cédez pas à leurs demandes, car les enfants voient la facilité de se faire de l’argent au lieu d’aller à l’école et préfèrent aller mendier auprès des touristes.

– Jour 2 : Nous n’avons pas fait appel à une guide pour le deuxième jour, car il y a une randonnée que nous pouvions faire nous-mêmes qui va jusqu’à Tả Phìn. Très peu de touristes également sur cette route qui nous fait passer entre les rizières et les montagnes avec des chutes d’eau à certains endroits. Il était intéressant de parler avec les locaux car nous ne nous comprenions pas, ils ne parlent pas anglais et nous ne parlons pas leur dialecte. Souvent les chemins se séparaient et il fallait leur demander s’il fallait aller tout droit, à gauche ou à droite. Nous avons reçu des sourires en retour. C’était une bien belle expérience.

L’aventure au Vietnam se termine pour nous et nous avons adoré notre excursion en bateau, en rando, en kayak, en bus, en voiture et en vélo. Toutes ces activités ont fait de ce voyage un moment unique que nous avons partagé avec des rencontres locales et internationales, ce qui a rendu l’expérience humainement enrichissante.

Je ne le recommanderais pas aux personnes trop délicates à voyager car ce n’est pas connu pour être luxueux et confortable. Mais si vous voulez sortir de votre zone de confort, n’hésitez pas!

Après le Vietnam, nous voila repartis pour une autre destination, toujours en Asie du Sud-Est. La suite dans le prochain article. En attendant, faites-moi part de vos avis, recommandations ou questions sur le Vietnam. Je serais ravie de vous lire.

A très vite!

11 réflexions sur “Notre voyage au Vietnam : Conseils et astuces

  1. Article très intéressant, le Vietnam me tente bien! Nous avons fait la Thaïlande, Singapour, la Malaisie et le Japon en Asie. Le Vietnam semble très dépaysant et j’ai l’impression qu’il reste des régions encore très préservées du tourisme de masse.

    Aimé par 2 personnes

    1. Oui absolument il y a encore des régions préservées du tourisme et très rustiques, j’espère les visiter la prochaine fois. As-tu bien aimé Singapour et la Malaisie?
      J’ai adoré le Japon et la Thailande! Tellement de beaux pays dans ce coin qu’un autre voyage s’impose 😉

      Aimé par 1 personne

Répondre à Thina Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s