Voyager seul en Guadeloupe

Mais qu’est-ce que je suis en train de faire ? C’était la question que je me posais dans l’avion en direction de l’île de la Guadeloupe! Voyager seule dans un endroit encore inconnu était une expérience que je n’avais jamais faite auparavant. Mon partenaire de vie faisait un voyage à l’autre bout du monde, mes amis et famille n’était pas disponibles pour les dates que je voulais, c’est donc avec mon sac à dos que je partais seule à l’aventure.

À seulement cinq heures de vol de Montréal, je voulais tenter l’expérience sur une île dont je connaissais juste de nom, personne non plus sur place qui pouvait me montrer les environs. Un mélange d’excitation et de doutes se fait ressentir. Est-ce que c’est dangereux pour une fille seule ? Est-ce que je vais m’ennuyer ? Vais-je aimer mon expérience ? Une seule façon de le savoir, c’est de l’essayer et j’aurai mon propre avis.

Voici les commentaires que j’ai pu lire/recevoir/voir avant de m’envoler pour Gwada (nom pour désigner la Guadeloupe) : Ne pas y aller en janvier, il y a trop de monde, tout le monde est occupé et les tarifs sont plus chers – C’est mieux d’y aller à partir de mars – Louer une voiture pour se déplacer sinon c’est impossible – C’est dangereux pour une fille seule.

Ce n’est pas que je n’ai pas voulu écouter ces conseils/commentaires, mais je trouvais que ce n’était pas d’assez bonnes raisons pour m’en empêcher. Alors, voici mes solutions et comment j’ai vécu mon aventure de 5 jours.

Logement en Guadeloupe

Il y a de tout et plusieurs choix de logements en Guadeloupe, des plus petits budgets au plus grands comme des hôtels tout inclus. Le Wi-Fi était primordial pour moi car je devais travailler quelques heures depuis mon ordinateur portable, heureusement que je n’ai rencontré aucun problème de connexion.

Je suis allée avec l’option du Airbnb, mais je ne voulais pas me prendre un studio ou appartement seule, alors j’ai pris une chambre dans un appartement pour habiter avec une autre personne et en connaître davantage sur les locaux. Je ne l’ai pas du tout regretté, c’est vraiment comme cela que j’ai rencontré des personnes très intéressantes avec qui discuter et échanger. J’ai cohabité avec une hôtesse extraordinaire, elle me faisait découvrir son mode de vie, son quotidien, ses amis, elle me donnait des conseils et recommandations. Elle m’a été d’une très grande aide, elle venait me chercher et me raccompagnait à l’aéroport. Bref, je ne sais pas si c’était de la chance mais je ne pouvais pas demander mieux. Au total cela m’a coûté 300$ CAD pour 4 nuits.

Guadeloupe
Balade autour de mon Airbnb – Guadeloupe

Sinon il y a des hostels ou auberges de jeunesse où vous pouvez faire des activités de groupe, comme le surf, le yoga à la plage et bien d’autres. Je ne les ai pas essayés mais je suis sûre que cela peut être très intéressant aussi pour rencontrer du monde et rester actif.

Pour les plus gros budgets j’ai beaucoup entendu parler du Club Med La Caravelle qui s’est approprié une des plus belles plages de la Guadeloupe, la plage de la Caravelle. C’est un hôtel avec une formule tout compris, vols, transferts, hébergement, repas, services, divertissement, une expérience idéale surtout pour les familles.

Où séjourner en Gwada

Mon Airbnb était situé au Gosier, sur Grande Terre. L’île a deux côtés, l’un qui s’appelle Grande Terre à l’est du « papillon », la forme de l’île, et l’autre s’appelle Basse Terre à l’ouest. J’ai vu qu’il était plus pratique de se déplacer sur Grande Terre que sur Basse Terre et c’était aussi le coté où il y avait l’aéroport international de Point-à-Pitre. Il parait, car je n’ai pas beaucoup vu de Basse Terre pour comparer, que Grande Terre a le coté avec plus de plages alors que Basse Terre est plus tropicale avec plus de verdure. C’est dans cette partie que se situe notamment le volcan de la Soufrière, entouré de forêts et de chutes d’eau. Un paradis pour les randonneurs et amoureux de la nature. Si j’avais eu plus de temps durant mon séjour je l’aurais sûrement monté et fait des randos tout autour. Basse Terre est aussi connue pour ces belles plages avec comme particularité d’avoir du sable noir ou de galets.

Sur Grande Terre depuis Point-à-Pitre, le Gosier, Sainte-Anne et jusqu’à Saint-François dans le sud-est de l’ile, ces endroits sont plus faciles d’accès et regorgent de magnifiques plages au sable blanc et eau turquoise. C’est en fonction de ses endroits que j’ai pris mon Airbnb.

Guadeloupe
Plage de Sainte-Anne – Guadeloupe

Dépendamment de ce que vous préférez faire, vous avez le choix entre séjourner à Basse Terre ou Grande Terre mais n’hésitez pas à visiter les deux cotés si vous avez plus que 5 jours!

Comment se déplacer seule et sans voiture en Guadeloupe ?

Oui, il serait préférable de louer une voiture durant votre séjour mais il n’est pas impossible d’y séjourner 5 jours comme je l’ai fait sans voiture.

Transport

Il y a des bus qui circulent souvent sur la côte du sud-est de l’île. J’avais vu que les bus en Guadeloupe n’étaient pas fiables, mais les jours où j’ai pris le bus en matinée ou en après-midi je n’ai attendu qu’entre 10 et 20 minutes. J’attends plus longtemps le bus à Montréal qu’en Guadeloupe, je parle notamment de la ligne 37 😊 (si la Société de Transport de Montréal me lit, svp mettez plus de bus sur la ligne 37. Merci! Cordialement).

En tout cas je n’ai eu aucun problème à prendre le bus de Pointe-à-Pitre à Saint François sur la route N4. Le coût est entre 1,80 € et 2,50 €. C’est d’ailleurs comme cela que j’ai rencontré des gens par hasard, aux arrêts de bus en cherchant mon chemin. Des personnes généreuses qui voulaient bien m’aider ou m’accompagner, avec qui je suis encore restée en contact.

Transport collectif

Il m’est arrivé une fois qu’une voiture de type van avec plusieurs passagers passait devant l’arrêt de bus et nous demandait notre destination. Ces transports collectifs aident les gens si le bus ne passera pas ou s’il mettra beaucoup de temps à venir. Je l’ai pris car les passagers allaient aussi dans la même direction, il m’a déposé à l’arrêt que j’avais demandé et cela m’a coûté 3 € au lieu de 1,80 €. Vraiment pratique et plus rapide.

Taxi

Je n’en ai pas pris mais j’ai vu que depuis Point-à-Pitre jusqu’au Gosier là où je résidais cela pouvait coûter 30 € et pareil pour les autres endroits où je voulais aller c’était toujours à partir de 30 €. Cela coûte assez cher de prendre le taxi, alors je recommande de prendre le bus quand vous le pouvez.

Quoi faire seule en Guadeloupe

Comme je suis restée sur Grande Terre, j’ai visité beaucoup de plages, de marchés, j’ai goûté et senti différentes saveurs, c’était exactement ce que je recherchais pendant 5 jours pendant qu’il neigeait à Montréal un mois de janvier 😊

Marché
Marché de Sainte-Anne – Guadeloupe

La populaire plage de la Datcha à Gosier, à la discrète plage de St Félix, la toute petite plage d’Anse Vinaigri, la touristique plage de Sainte-Anne, en passant par la plage de la Caravelle et ses résidents du Club Med pour finir à la plage des Raisins clairs à Saint-François. Ce sont sur ces très belles plages que j’ai pu me relaxer, bronzer, bouquiner, nager, plonger avec masque et tuba.  Il y a bien sûr d’autres plages aussi belles les unes que les autres, mais il faudrait une voiture. La nourriture était excellente, les spécialités locales que j’ai pu goûter étaient les accras de morue et le poulet Colombo. J’ai bien sûr rapporté avec moi du rhum de la Guadeloupe!

J’ai aussi fait la capitale économique de la Gwada, Pointe-à-Pitre, animée par ses marchés, ses préparatifs pour le carnaval, ses vieux immeubles de l’empire colonial, pas de plage mais un port, une ville d’art et d’histoire bien agréable à visiter même si elle ne semble pas très attrayante au premier abord.

Point-a-Pitre
Point-a-Pitre – Guadeloupe

Excursions : autre option quand on n’a pas de voiture serait les excursions, comme faire du paddle dans la mangrove, visiter le volcan de la Soufrière (y aller lorsque le ciel est dégagé et ensoleillé) et demander le transfert depuis votre adresse ou un hôtel proche pour qu’un chauffeur vienne vous chercher, cela coûterait un supplément.

Conclusion

Après avoir passé ces quelques jours en Guadeloupe, je peux dire que je ne regrette pas du tout ce séjour seule puisqu’au final je n’étais jamais vraiment seule. J’ai été assez têtue pour tourner ces commentaires peu rassurants/négatifs en expérience vraiment positive, c’est allé bien au-delà de mes attentes. Étant réservée et peu sociable je suis sortie de ma zone de confort et j’en ai beaucoup appris sur moi-même et sur une autre culture.

Est-ce que vous seriez prêt à relever ce défi de voyager seul ? L’avez-vous déjà fait ? 😊

10 réflexions sur “Voyager seul en Guadeloupe

    1. Merci ma belle! Oh le chanceux il y a habité 5 ans! C’était une bonne raison de le rendre visite 😉
      Je ne pensais pas être assez téméraire non plus, puis finalement j’ai sauté le pas!
      Très belle soirée! 😊

      J'aime

  1. Daniel

    Bonsoir Thina,

    Merci beaucoup pour cet article très intéressant. Tu as été courageuse de partir seule 5 jours dans une île que tu ne connaissait pas car je n’ai encore jamais voyagé seul à part en famille.

    Je ne connais pas du tout la Guadeloupe et tes photos donnent envie d’y aller.

    A bientôt.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Daniel d’avoir lu l’article! 😊
      C’était une très belle expérience! C’est différent et j’ai surtout beaucoup aimé la Guadeloupe. J’espère que tu auras l’occasion d’y aller un jour, seul, en famille ou entre amis. En tout cas j’y retournerai bien ça c’est sûr!

      À bientôt.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s