Randonnées au Québec

Il y a deux types de randonneurs dans la vie : le randonneur aguerri/passionné et le randonneur amateur/du dimanche. Lequel des deux êtes-vous ?

Pour notre voyage COVID-19, nous sommes restés dans notre région comme beaucoup de voyageurs ont dû faire pendant le confinement, on (re)découvre les alentours et on part à l’aventure dans des coins qu’on ne connaissait pas, mais qui sont tout aussi beaux que le reste du monde. Les avantages ? le portefeuille va mieux 😊, on en connait plus sur notre région, moins d’organisation casse-tête et on décroche quand même de notre quotidien. Je vous raconte notre petite escapade dans la région de Québec, à Mont Sainte-Anne et le parc des Hauts-de-Gorges.

Parc de La Chute Montmorency

Non, pas la ville de Montmorency en France, mais bien la chute-Montmorency à Québec, au Canada. C’est le premier parc dont nous nous sommes arrêtés pour en admirer une chute d’eau très haute, encore plus haute que les chutes du Niagara, d’une hauteur de 83 mètres dépassant ainsi de 30 mètres celles du Niagara.

Comme notre escapade s’est faite pendant le confinement, le téléphérique pour monter en haut de la chute était fermé et nous étions en bas de celle-ci, qui déjà donnait une vue époustouflante, mais vous pouvez vous rendre en voiture sur le stationnement du haut et admirer la vue tout en traversant la passerelle suspendue au-dessus de la chute. Pour les amateurs de sensation forte, il y a des activités qui peuvent être disponibles mais qui étaient fermées, notamment de traverser l’anse de la chute par tyrolienne longue de 300 mètres où vous serez suspendu dans les airs et passerez très proche de la chute. Vous avez aussi l’option de faire des parcours via ferrata où vous êtes accroché à un câble sur les parois rocheuses autour de la chute et parcourez plusieurs chemins, une sorte d’escalade. Bref, des expériences mémorables que nous aurions sûrement faites si elles étaient ouvertes.

IMG_1717
Parc de la Chute-Montmorency, Québec

Petit conseil que nous avons expérimenté : au bas de la chute, il y a un petit sentier pour être plus proche de la chute et une forêt sur le côté où le panneau « passage piéton interdit » est pourtant bien indiqué, mais nous voulions tout de même monter en haut de la chute malgré le panneau, en passant par cette forêt très en angle. Résultat, nous nous sommes retrouvés dans une aventure rocambolesque qui m’a presque coûté un œil. Marcher n’était pas vraiment l’activité, je dirais plutôt que nous avons grimpé et nous nous sommes accrochés à des branches d’arbres pour avancer. En tout cas, respectez bien cette consigne ou vous risquez d’être dans le pétrin. Mais qui ferait cela ? (à part nous). Montez par le téléphérique ou prenez la voiture jusqu’au stationnement du haut.

IMG_1726
La forêt très en angle. Chute-Montmorency

Mont Sainte-Anne

Aïe aïe aïe quelle randonnée! Je ne m’attendais pas du tout à cela. En fait, je n’avais pas vraiment d’attente, je me disais que cela allait être une randonnée facile et agréable. C’est là que je me suis rendu compte que je n’étais pas une randonneuse avertie 😊 Alors pour les randonneurs pédestres qui aiment les dénivelés, vous serez servis.

Où se trouve le Mont-Sainte-Anne ? Il est situé à 40 Km de la ville de Québec, c’est un lieu incontournable pour le ski alpin et le vélo de montagne, la nature et les paysages aux alentours sont magnifiques. Je ne pensais pas, ou du moins je n’avais pas pris en considération qu’à quelques kilomètres de chez moi, Montréal, il y avait des lieux tout aussi originaux qu’à l’autre bout du monde. C’est différent, c’est intéressant et j’apprends.

Il y a plusieurs sentiers pour monter et descendre la montagne, des faciles comme le Tour du lac, le Panorama ou le Charlevoisien, mais aussi des difficiles comme la Crête, la Libériste ou le Mestachibo. Pour notre part, nous avons pris le sentier des Pionniers pour monter, celui-ci n’était pas facile, il est considéré comme intermédiaire. À vrai dire je me demandais s’il finirait un jour, il y a pleins de dénivelés parsemés de roches, c’est une montée abrupte où vous exercerez bien vos jambes ainsi que votre cardio. Effet garanti! Après quelques heures de sueurs, d’essoufflements, à se demander quand est-ce qu’on arrive au sommet des 800 mètres, la voilà : la magnifique, l’époustouflante, la récompense … sa majesté La Vue! Oui une vue imprenable à la fois sur la région de Charlevoix, la ville de Québec, le fleuve Saint-Laurent et l’île d’Orléans. Alors autant j’avais le souffle coupé à cause de cette montée interminable autant la vue en valait le coup. Au sommet, il y a aussi un chalet où vous pouvez manger, boire, vous reposer ou prendre la télécabine pour redescendre, ce que j’aurais fait mais tout était fermé à cause du Covid. Alors il fallait redescendre à pieds. Super, je m’en donne à cœur joie!

IMG_1787
Vue du haut de la montagne Mont Sainte-Anne

Pour descendre nous avons emprunté le sentier la Gondoleuse, considéré comme difficile, nous n’avons pas trouvé de sentier facile pour la descente alors nous avons pris celui-là. On pourrait penser que redescendre serait facile car la pente est vers le bas, mais quand elle est très raide cela fait aussi mal aux jambes, on aurait bien envie de rouler jusqu’en bas, mais c’est impossible, il faudra donc prendre son mal en patience et vous verrez le bout du tunnel arriver.

IMG_1788
Le sentier la Gondoleuse – Mont Sainte-Anne

Alléluia nous sommes arrivés au pieds des pentes, nous pouvons rentrer à la maison avec un sentiment d’avoir accompli un bon défi sportif, enfin je l’aurais voulu moins soutenu mais c’était une belle expérience en très bonne compagnie.

En tout cas, re-Alléluia puisque nous avions loué un Airbnb à quelques minutes des pentes avec un jacuzzi sur le balcon, un pur bonheur surtout après avoir fait une excursion aussi intense, le spa nous a permis de détendre nos muscles et finir cette journée en beauté.

Canyon Sainte-Anne

Un très beau canyon avec d’agréables sentiers en pleine nature pour profiter de l’air frais et admirer la chute Sainte-Anne. On commence la visite du haut à 74 mètres de hauteur. Le prix d’accès par adulte est de 14,50$. C’était la première activité que nous avons dû payer car le Mont Sainte-Anne et la Chute-Montmorency n’avaient pas d’entrée, sûrement du au COVID.

Nous avions suivi les sentiers jusqu’au bas de la chute avec trois ponts suspendus sur plusieurs cascades, il y a des histoires à chaque arrêt d’observation autant pour les enfants que pour les adultes, dont notamment la formation géologique des parois rocheuses datant de 1,2 milliards d’années, rien que ça! Tyrolienne et via ferrata peuvent être disponibles mais encore une fois dû au confinement nous n’y avons pas eu accès.

Rien à voir avec le Mont-Sainte-Anne, c’est une petite marche facile de 3 Km et la vue et le bruit des chutes sont fabuleux. Les sentiers sont sécuritaires, ils ont été adaptés aux familles.

IMG_1749
Canyon Sainte-Anne

Le parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie

Magnifique randonnée pédestre! Pas d’essoufflement ni d’escalade de roche ou d’arbre ici, j’ai eu le temps de prendre pleins de bouffés d’air frais et de profiter d’une nature somptueuse.  Plusieurs sentiers sont aussi disponibles et nous voulions faire le plus connu de tous, le plus haut et le plus difficile, celui de l’Acropole-des-Draveurs mais il était fermé à cause du COVID (surprise!), alors nous avons emprunté celui du Riverain qui était d’environ 11 Km. Le prix d’entrée au parc est de 8,90$ par personne pour la journée.

J’ai vraiment adoré ce parc et ce sentier, des tables à pique-nique et des points de vue époustouflants, pas beaucoup de dénivelés, une agréable randonnée qui offre des panoramas sur des vallées situés entre de hautes montagnes de forêts. La flore se mélange agréablement bien à la faune puisqu’on peut apercevoir des animaux tels que des écureuils, des tamias, certains peuvent même rencontrer des caribous, mais nous n’en avions pas vu. Cependant nous avons vu un porc-épic sur notre chemin. Bref, ce parc vous offre un spectacle grandeur nature.

IMG_1813
Parc national des Hautes-Gorges, Québec

 

Notre petite escapade nous a fait un bien fou, surtout pendant ce confinement. Nous n’avons pas pu voyager hors du pays, mais nous avons encore fait mieux, nous avons su nous adapter à la situation et profiter de chaque moment. J’ai appris quel type de randonneuse j’étais et j’apprécie de plus en plus les activités physiques, elles font du bien au moral, mais j’ai aussi appris que les découvertes locales peuvent être surprenantes.

Au plaisir de vous retrouver pour notre prochain voyage!

10 réflexions sur “Randonnées au Québec

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s